Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Réchauffement planétaire : pratique pour servir la soupe...

par Erasmus Tharnaby

Aujourd'hui, c'était l'énoooorme marche contre le réchauffement planétaire. Une foule de petits Goebbels en herbe s'était mobilisé dans les ONG du monde entier pour expliquer aux demeurés de mon espèce que le réchauffement planétaire, c'est notre faute, que c'est MAL et que pour lutter contre, il suffit de marcher en rang serrés devant des caméras de télévision.

A Paris, ils étaient 4800 moutons à participer à la manif-qui-sert-à-rien.

C'est pire que ça : les gens défilent pour demander qu'on leur coupe les vivres, qu'on leur triple le prix de l'essence, qu'on continue à leur supprimer leurs places de parking, qu'on leur reproche l'air qu'ils respirent, l'eau qu'ils boivent, qu'on leurs pourrisse leurs paysages avec des éoliennes, qu'on les flique à coup de bilans carbone bidons, de compteurs électriques espions, etc. Le Ministère de l'Ecologie devrait s'appeler le Ministère de la Pénurie.

Comme d'habitude, les médias servent la soupe, meilleure si elle est chaude, c'est bien connu. Il faut voir cette pige de première classe sur le site de RTL, postée illico presto. Photo tout sourire de Nicolas Hulot et Emmanuelle Cosse, la minuscule patronne des Verts-de-gris en tête de manif. Dessin à l'appui, plein de flèches pour mettre dans le crâne des réfractaires comment fonctionne... une escroquerie scientifique.

Je ne suis pas un fidèle du site de RTL, donc j'ignore s'ils font preuve d'autant de zèle, schéma couleur et tutti quanti, quand la CGT défile contre la réforme des retraites ou en cas de grève de la RATP.

J'ignore ce qu'en dit TF1 : j'ai été obligé de cliquer sur la croix qui ferme la fenêtre après qu'une voix à qui je n'avais rien demandé se fût mis en tête de me convaincre d'acheter une assurance santé dont je n'ai pas besoin. Pour trouver de quoi lire sur un site, il faut parfois zigzaguer entre les pubs, ce que je refuse de faire.

Les Journées du Patrimoine ont sûrement fait grand tord à la cause écolo aujourd'hui, mais les verts-de-gris pourront se consoler en se disant que, sur de nombreux sites, la bonne pensée unique aura été dispensée avec générosité, comme à la station d'écologie forestière (sic) de l'Université Paris Diderot, par exemple.

Une belle journée de propagande qui s'achèvera, au JT de 20h, par un sujet complaisant sur la manif-qui-sert-à-rien.

Réchauffement planétaire : pratique pour servir la soupe...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

novak 24/09/2014 01:33

Bonjour à vous, cela faisait si longtemps...

mine de rien, je trouve votre démarche, à première vue tout à fait louable car j'estime que n'importe quel sujet doit subir un débat contradictoire. Cela me semble évident qu'il soit sain de ne pas tomber dans (justement) une forme d'"évidence aveugle".

Mais en l'occurrence, dans l'image que je me fait d'un tel débat contradictoire, il est me semble t-il nécessaire de rester courtois (c'est n'est tout au moins pas incompatible), il est ainsi inutile d'être méprisant envers la partie "adversaire" si je puis dire. D'autant que j'ai tendance à penser (bon je n'ai pas lu tout vos écrits pardonnez-moi...) que finalement, ce ton et ces invectives ("Une foule de petits Goebbels en herbe" pour exemple) semble se soustraire à une véritable argumentation, tout simplement. C'est donc fort dommageable si l'on souhaite apporter une critique, car elle n'en est plus une.

C'est donc finalement un conseil que je vous donne dans la mesure où, si l'on perçoit dans votre discours, une réflexion plus poussée, des références, le soin d'une expression la plus objective possible, une absence de mépris, peut-être aurez-vous encore bien davantage de sympathisants !

au plaisir de vous lire

Novak

Erasmus Tharnaby 03/10/2014 11:36

J'ai eu un peu plus de temps. Merci encore.

novak 03/10/2014 02:30

oK COOL, c'est marrant je préfère les propos de vos réactions à vos articles

Erasmus Tharnaby 29/09/2014 00:26

L'expression "une foule de petits Goebbels en herbe" vous choque et vous attendez des arguments.
C'est que cette expression ne se soustrait pas à l'argumentaire : elle EST l'argumentaire. Mais pour comprendre ce qu'elle veut dire, il ne faut pas la prendre comme un simple "point de Goodwin". Il faut revenir sur les mots et leurs éventuels doubles sens.
D'abord, j'utilise ce type de formulation raccourcie (comme le gigot) parce que je dispose de très peu de temps pour rédiger une note, la relire et réaliser un dessin. Généralement, une demi-heure. Mais contrairement à la façon dont vous la prenez, c'est à dire rapidement et comme une provocation, chacune de mes formules est pesée et repesée avant d'être écrite.
Vous pouvez par exemple vous demander qui était Goebbels, précisément. C'est une personnalité qui a inventé une foule de techniques de manipulation des foules, qui les a mises en pratique avec les résultats spectaculaires que l'on sait. Une des particularités de l'écologie actuelle, c'est son militantisme exacerbé basé sur des méthodes de manipulation de foules (comme cette manif) transformant chaque participant en manipulateur potentiel, pourvu qu'on arrive au résultat.
J'ai comme tout le monde des amis pénétrés jusqu'au trognon des idées écologistes, qui ne voient le mal nulle part et se retrouvent avec l'esprit critique d'une paramécie : à leurs yeux, tout n'est qu'évidences.
Les conseils font surtout plaisir à ceux qui les donnent.
Alors comme je ne suis pas là pour me faire chier, je vous conseille à mon tour d'éviter d'utiliser le mot "dommageable" à la place du mot "dommage". Je ne vous dis pas l'impression que ça donne, ça pourrait vous vexer.
Quant à mon ton, il est aussi destiné à secouer le lecteur, à le faire marrer aussi parfois. J'ai peu de temps. Vous aussi. Donc j'arrête là et merci encore de me supporter.