Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Conférence de Paris : Hollande en Empereur du Bien

par Erasmus Tharnaby

"L'Empire du Bien progresse. Il est urgent de le saboter." disait Philippe Muray. Actuellement, la promotion de ce monstre politique invisible et tentaculaire revient à François Hollande. Le Président de la France doit accueillir l'an prochain une conférence internationale dont les lobbies écologistes font une espèce d'obsession.

La manipulation médiatique que pratiquent à grande échelle les écologistes, de l'instrumentalisation de la mort regrettable du militant écolo Rémi Fraisse aux invectives à l'égard du ministre Cazeneuve, trouve dans ce non-événement un écho inespéré et peut-être salvateur. Le bourrage de crâne médiatique sur les micro-événements climatiques systématiquement mis en première page dans les journaux pourrait ne pas suffire. Même si répéter mille fois un mensonge permet de fabriquer une vérité, d'autres facteurs remettent les éléments à leurs places.

La crise économique installée en France et en Europe par les Etats-unis permet aux gens de se rendre compte enfin que l'écologie et le faisceau de doctrines qui lui sont associées, leur sont hostiles par nature. De l'aménagement des centres urbains au refus de la vaccination, de la critique systématique de l'énergie nucléaire à la cacophonie sur l'éolien, il apparaît de plus en plus évident que l'écologie est d'abord et avant tout un discours malthusien, haineux à l'égard des pauvres.

Les écologistes, tout juste sortis de l'oeuf pondu par les multinationales dans les années 70, se sont mis à réaliser des prédictions catastrophistes. Souvenez-vous : ils nous prédisaient la fin du monde par le manque de cuivre, le manque de pétrole et la glaciation de la planète !

Aujourd'hui, tous ces soupeurs reviennent toujours plus virulents, toujours plus arrogants, instrumentalisant sans vergogne tout ce qui se targue de scientifique, pour nous délivrer le même message POLITIQUE ultra-conservateur : les gens sont trop nombreux, trop actifs, trop dépensiers, trop..., trop..., trop...

Complice de cet Empire mortifère sous les apparences de la pure vertu, Hollande est-il le nouveau Dalladier ou croit-il vraiment ce qu'il dit ?

Conférence de Paris : Hollande en Empereur du Bien
Commenter cet article