Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ici la Terre : ici la connerie

par Erasmus Tharnaby

Au début, j'ai cru à un gag. Comme mon blog est classé dans les sites écolos, je reçois souvent des annonces concernant de la propagande écolo, des courriers personnels pour me vanter tel ou tel projet, les chroniques impénétrables de Simon Coquillette.

Là, je peux vous assurer, cher lecteur, très chère lectrice, qu'il s'agit du projet le plus con de la planète. il s'intitule Ici la Terre et à pour but de fixer dans une falaise un bras en bronze avec un bouquet de fleur au bout. Déjà, en soi, l'idée n'arrive pas toute seule et il faut l'esprit de subversion d'un enfant de trois ans pour s'imaginer faire un truc nouveau ou gentiment transgressif ou même doucement subversif, façon love bombing ou kiss kiss parade. C'est juste une idée con. Une de plus.

Ils disent : "Ce geste est d’une simplicité remarquable et se laisse exprimer en une phrase : Tendre un bouquet de fleurs à l’immensité de la nature, du ciel, du cosmos dans un geste simple, sincère, amoureux."

Là où le projet atteint des sommets, si l'on peut dire, c'est dans sa présentation.

Passons sur les fautes de français.

Mais on peut s'attarder sur la video très soignée de jeunes escaladant des montagnes, sur la musique planante légèrement angoissante, sur les moyens internet pour collecter des fonds et sur l'argumentaire pour faire cracher au bassinet.

Tendre un bouquet de fleur, ce n'est pas rien pour ces doux ahuris : c'est "un geste périlleux, où l’on expérimente la hauteur, le vertige, l’ouverture, la grandeur céleste, un geste qui fait tenir tout les éléments en un seul lieu. Un geste presque inframince dont la réalisation demande de la préparation, de l’élaboration, de la coordination de toute une équipe."

"Presque inframinces", en effet, sont les arguments de ces rhétoriqueurs de cour de récréation. Au lecteur d'apprécier la hauteur de plafond du rédacteur de ce machin avant d'aller tâter de la "grandeur céleste". On peut craindre la déception si, après avoir coulé un bronze, cette équipe de branquignols arrivent à le fixer sans se tordre de rire. Pour 25 euros, vous aurez droit à des photos de jeunes hommes avec des fleurs sur le menton à la place de poils de barbes, et au portrait d'un des jeunes les parties à l'air. Tout de suite, ça fait envie...

Pour 700 euros, vous aurez le moulage du bras en résine. Pas le vôtre mais celui du jeune en photos. La suite du site ne dit pas ce que vous pourrez faire avec.

Il ne manque qu'une chose, pourtant implicite dans le fait que j'ai pu recevoir cette ânerie : l'évocation de l'écologie. Les fleufleurs, le brabras, la grandeur céleste et toutes les cucuteries d'usage font immédiatement penser à une sorte de dérive sectaire très très locale, comme un délire à deux que l'on transforme imprudemment en site internet et en projet planétaire.

Donc si vous voulez bien rire après avoir relu Muray, vous pouvez allez voir ce site. Si vous êtes perméable à la connerie new age ambiante, passez votre chemin : c'est contagieux.

Ici la Terre : ici la connerie
Commenter cet article