Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Atlantico : la fin du monde permanente...

par Erasmus Tharnaby

Atlantico : la fin du monde permanente...

Ce qui est bien, avec les médias bobos, c'est qu'on n'est jamais déçu : un scientifique a découvert que les métaux lourds comme le plomb et l'arsenic étaient peut être responsables de l'extinction rapide des grands animaux des fonds marins de l'époque paléozoïque, et voilà que l'humanité se trouve déjà sur le siège éjectable !

La découverte effectuée par un vrai scientifique nommé Thijs Vandenbroucke est basée sur des mesures et des valeus objectives. Les conclusions sont soumises au contrôle des pairs de la discipline et à des experts d'autres domaines pour vérifier tout cela et évaluer les chances que cette théorie approche la réalité de ce qui s'est vraiment passé.

Evidemment, comme à Boboland rien n'est vraiment scientifique, il faut immédiatement déverser sur ces travaux qui parlent d'or un amas de plomb. Ainsi, à la fin de l'article, trois liens amènent le lecteur à conclure de tout cela que sa fin est proche. Ce serait trop beau... Appréciez le glissement sémantique de ces trois liens :

"L'extinction de masse accélère-t-elle l'évolution ?"

"Les océans face à la menace d'une extinction de masse."

"La Terre a connu 5 extinctions de masse, voilà ce qui nous attend avec la 6e qui vient de débuter."

Et voilà ! Le tour est joué ! Comment faire d'un article de paléontologie un brûlot millénariste ? Il suffit de suivre l'exemple de ces pigistes payés à la ligne pour nous chier de l'apocalypse comme Gaston Leroux pondait jadis du mystère à l'attention de lectrice en mal de frisson facile.

Une petite leçon d'écologie, quoi !

Commenter cet article