Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

COP21 : le double discours des écologistes

par Erasmus Tharnaby

COP21 : le double discours des écologistes

Un article sur le site notre-planète.info me fait dresser le sourcil : "Sera-t-il question de démographie à la COP21 ?". Pourquoi cette question ? Le rédacteur de l'article, un pigiste du nom de Claudec, se demande à voix haute si la COP21 va prescrire une réduction du nombre d'humains dans les conclusions de son prochain rapport. Il ne dit pas, ce délicat individu, si le GIEC doit commencer par proposer d'éliminer les écologistes, puisque ce sont ceux qui sont le plus consensuellement d'accord avec cette proposition.

Les écologistes étant très attachés à la démocratie, comme chacun sait, il serait en effet tout à fait raisonnable de commencer par les éliminer, eux, de la surface de cette planète si polluée. La croyance absurde en ce que les limites géographiques de la planète induisent automatiquement une limitation des ressources dédiées à la population humaine a été introduite dans l'esprit des gens dans les années 60, en particulier par le Club de Rome, une institution non-gouvernementale soi-disant écologiste mais pilotée par une multinationale de l'automobile pas particulièrement philanthropique. Le tristement célèbre Rapport Meadows était constitué d'une série de simulations totalement bidonnées (et fausses) réalisées par ordinateur au MIT (whaaaa...) et destinées à prouver qu'il fallait absolument limiter la croissance démographique pour éviter une catastrophe. Dès le départ, la corrélation écologie-malthusianisme était créée.

Aujourd'hui, le discours n'a pas changé et son origine non plus mais les apparences sont beaucoup plus trompeuses. Dans le fond, il s'agit toujours de malthusianisme et il est toujours question de réduire la population humaine mais les méthodes ont changé. Récupéré par l'ONU, ce programme s'appuie sur des pseudo-sciences comme l'écologie et sur des conférences de lobbying, comme celle qui va avoir lieu à Paris en 2015, mais utilise plutôt des leviers économiques pour soumettre les peuples aux diktats "climatiques". En effet, cette année, le président de la COP21 est un économiste sud-coréen, ancien membre du comité de direction de Hyundai et ancien économiste chez Exxon, Hoesung Lee, spécialisé dans les énergies renouvelables. Il est assisté par :

- Ko Barrett, une ancienne joueuse professionnelle de volley ball devenue miraculeusement apparatchik gouvernementale spécialisée dans le "changement climatique",

- Thelma Krug, la directrice du REDD+ au Brésil (le REDD+ est un programme de l'ONU pour limiter la déforestation en la monétisant),

- Youba Sokona, un malien qui a dirigé de nombreuses commissions de l'ONU et de la Banque Mondiale sur le développement en Afrique, avec le succès que l'on sait. Il vient de rejoindre le South Centre, une organisation intergouvernementale basée à Genève.

Il n'y a donc, dans cette équipe de direction, aucun scientifique, aucun démographe ni aucun écologiste mais plutôt des économistes proches de l'ONU. Cette orientation semble en désaccord profond avec les écologistes des pays développés qui aimeraient voir la population globale du Sud diminuer pour maintenir leurs propres prérogatives. Ou bien l'ONU choisit-elle la voie économique pour inciter les pays pauvres à rester pauvres et faire moins d'enfants ?

Commenter cet article

Flore 02/12/2015 17:32

Ali Benamara, adjoint chargé de l'urbanisme à Escaudain, est assigné à domicile par le Ministre de l'Intérieur pour avoir manifesté contre le barrage de Sivens. Ce malgré les instructions du Président, allant à l'encontre des assignations. Ce traitement des militants écologistes, assimilés à des terroristes, porte atteinte aux libertés individuelles. Signons cette pétition http://www.mesopinions.com/petition/justice/levee-assignations-residence-emises-ministre-interieur/17130 pour la levée des assignations à résidence des militants écologistes !

Erasmus Tharnaby 03/12/2015 06:03

Pourquoi signer une telle petition ? Cet etrange spam me semble denoncer une situation pourtant tres favorable a l'ecologie : le victimisme.
Que cet olibrius ne se rejouisse pas trop,vite s'il pense que ses amis ont vraiment envie de le liberer. Ce n'est pas le cas. La seule chose qui interesse les ecologistes, c'est le spectacle mediatique. Une belle victime pour faire de belles petitions, voila la methode pour faire baosser le CO2 !