Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Totalitarisme scientifique

par Erasmus Tharnaby

Totalitarisme scientifique

Un coup d'oeil prolongé sur le site Skeptical science nous en dit long sur l'esprit qui règne actuellement dans la recherche mondiale.

Pendant que l'ONU cumule les échecs quant à ses fonctions originelles que sont la protection des populations et la résolution pacifique de conflits locaux, elle continue à s'efforcer d'attirer à elle autant de pouvoir que possible en utilisant le levier des soi-disant changements climatiques.

La motivation écologiste ayant depuis longtemps perdu tout caractère minoritaire ou militant, puisqu'il s'agit d'une guerre gagnée d'avance, elle s'étale sans vergogne avec la plus repoussante assurance sur ce genre de site de propagande.

De quoi s'agit-il ?

Dans ce site, il s'agit de répertorier, avec la plus grande objectivité bien sûr, les arguments des vilains Klimatoskeptiks, ces gens qui refusent les vérités toutes faites, pour les démonter un à un puisqu'aucun n'est véritablement fondé. L'infaillibilité onusienne étant acquise et sous-entendue, l'idéologie non-pensée n'a plus besoin d'expliquer que les scientifiques du climat ont forcément raison et qu'il n'est rien sur Terre de plus méchant, de plus ignorant, de plus stupide qu'un klimatoskeptik, cette créature vile et paresseuse agrippée à ses affreux privilèges.

Il y a, d'un côté, les gentils articles vraiment scientifiques et de l'autre les méchants "mythes climatiques" répertoriés avec soin selon une taxinomie à cinq niveaux de subdivision. Le seul problème est que les articles en question ne sont pas référencés. Pas plus que les articles vraiment scientifiques qui contredisent les théories néo-malthusiennes de l'ONU. Dommage.

Quand il s'agit de politique, puisqu'il s'agit bien de politiser l'idéologie écolo, la caricature mène souvent au pire quand elle n'est pas destinée à faire rire. Ici, sous un travestissement pseudo-scientifique, il s'agit d'étouffer tout ce qui peut ressembler à une contradiction, c'est à dire à une démarche véritablement scientifique, par le transfert dogmatique d'une culpabilité aussi massive que délirante : très "scientifiquement", le site nous indique le nombre de "bombes d'Hiroshima" que la Terre aurait accumulée en équivalent-chaleur depuis 1998. Authentique !

Commenter cet article