Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Duflot éliminée de la primaire à EELV

par Erasmus Tharnaby

Duflot éliminée de la primaire à EELV

Il me semble qu'on ne mesure pas encore à quel point François Hollande et ceux qui l'entourent cristallisent la détestation généralisée à l'encontre de la classe politique. Cécile Duflot vient d'en faire l'amère expérience, elle qui vient de payer son appartenance au gouvernement  en se faisant éjecter au premier tour de la primaire Europe Ecologie Les Verts.

Ce parti, très affaibli depuis que de nombreux cadres se sont fait la malle, n'est pas crédité de plus de 3% de votes aux prochaines élections présidentielles. Inutile de dire qu'ici, on s'en réjouit. Mais hélas, les métastases se sont répandues largement dans les autres partis, y compris le parti de la famille Le Pen qui se fend maintenant d'un paragraphe consacré aux chienchiens à sa mémère dans son programme néo-poujadiste.

Ainsi, dans le paysage politique français, ce ne sont pas les apprentis fascistes verts qui manquent, depuis les fumeurs de shit des ZAD de France et de Navarre jusqu'aux anti-nucléaires en vert-de-gris. Et je suis bien au regret de constater que c'est toujours plutôt à gauche, où les tissus sont plus mous, que les tumeurs New Age grossissent le plus vite.

Ainsi que nous le racontait h16 déjà en 2015, la si "modérée" Corinne Lepage invitait déjà à dresser un "registre très précis" des "climato-sceptiques" parce que, pour elle aussi "il faut arrêter, quand même, à un moment donné du temps" (sic). Non pas pour des poursuites pénales (elle est avocate, quand même...) mais pour les mettre devant leurs responsabilités. Chiche ?

Parce que, parallèlement à la détestation du gouvernement, il va naître aussi un certaine détestation de l'écologie. Et si les gens manquent de mémoire, nous serons là pour la leur rafraîchir. En effet, on ne saurait trop conseiller à nos lecteurs d'aller sur le blog Skyfall, qui est celui des "Climato-réalistes", pour une bonne part constitué de scientifiques, de vrais scientifiques, pas de ceux qui discutent de leurs subventions de labo avec l'ONU entre deux petits fours, comme Jean Jouzel, mais ceux qui ont pour métier de douter et de mettre les théories à l'épreuve des faits plutôt qu'à celle des journalistes.

Car l'urgence climatique, finalement assez paradoxale si l'on songe aux prévisions à 30 ans, serait moins due à la réactivité de la planète à nos minuscules mesures contre la pollution qu'à la possibilité pour les gens de se rendre compte des différentes supercheries (réchauffement planétaire, perturbations climatiques, pénuries, etc.) destinées à justifier une kyrielle de mesures fiscales et liberticides, en particulier en direction des populations ouvrières.

En ce qui concerne Duflot, ce sont des écolos qui ont éjecté une écolo. Mais il y a gros à parier, et c'est le voeu que je fais ici, que l'écologie-supercherie ne soit plus très en bonne presse d'ici peu. D'où les 3%...

Commenter cet article