Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Fillon : le tout écologique

par Erasmus Tharnaby

Fillon : le tout écologique

"Quand je me bats pour rétablir les équilibres financiers du pays, je fais exactement la même chose que ceux qui combattent les déséquilibres écologiques : ensemble, nous nous engageons pour le long terme et nous ne voulons plus laisser une dette insupportable peser sur les générations futures." C'est ainsi que commence le petit chapitre sur l'écologie dans le programme de François Fillon.

On ne peut mieux décrire la parenté idéologique qui règne entre la droite ultra-libérale et l'écologie. Le chantage aux générations futures permet à peu près toutes les répressions. On le constate quotidiennement par les mille et un tracas que nous impose la pingrerie flicaillère des idéologues écolos. Et l'on constate, sans surprise, que Fillon, le contempteur du capitalisme du 19e siècle, met les deux pieds dans ce caca idéologique : "Je considère qu’il est de notre devoir de laisser à nos enfants et petits enfants cette planète dans un état environnemental aussi bon, voire meilleur, que celui qui nous a été légué par les générations précédentes." C'est vrai qu'il est difficile de se passer de cet auxiliaire de pouvoir qu'est la culpabilité environnementale. On ne sait jamais, ça peut toujours servir.

Sans surprise non plus, le révolutionnaire de la rillette prend à son compte les Accords de Paris et leur cortège de mauvais présages pour nos libertés. Là non plus, on n'insulte pas l'avenir.

Reconnaissons à ce programme très à droite une lucidité : d'en mettre un coup au principe de précaution, le hochet de raison de la fausse gauche bobo. Pour cela, il faut "emprunter les voies de l'innovation et du progrès scientifique", ce qui risque d'être difficile étant donné le coup de rabot que va subir l'enseignement public, principal pourvoyeur de talents pour les petites entreprises de haute technologie. Etant donné aussi le coup de rabot que vont subir les PME française si le coup de la tonne de CO2 est multiplié par 5, comme Fillon le préconise.

Cette mesure débile et totalement démagogique va pénaliser encore davantage la compétitivité des entreprises françaises alors que la France est un des pays du monde qui pollue le moins. Disons-le encore une fois, la nécessité de réduire les émissions de gaz à effet de serre n'est pas scientifiquement établie. Elle est encore l'objet de controverses d'autant plus vives que le temps passe et donne tort aux cassandres climatiques. Aucune urgence climatique ne donne le droit actuellement de pénaliser ainsi l'industrie et l'agriculture françaises.

Fillon se gargarise de bons voeux sur le droit à l'énergie pour tous. Il veut sans doute dire pour tous ceux qui ont les moyens de payer. Car dans le gigantesque Germinal qui se prépare, c'est le patronat paternaliste à l'ancienne qui, de toutes les façons aura la main. Dans ce chapitre écolo comme dans les autres chapitres de son programme, le marché est tout puissant et de lui viennent toutes les solutions.

De même, le marché va prendre en main notre destin énergétique pour les énergies renouvelables. Fillon souhaite arrêter de signer ces contrats ruineux de rachat d'électricité par EDF, ce qui n'est pas une mauvaise idée, mais pour se jeter plus vite encore dans les bras des financiers de l'électricité. En France, ce sera bientôt la Californie et ses célèbres coupures de courant.

A part cette foi aveugle dans le marché, le programme de Fillon est totalement vert. Tous les bons sentiments s'y trouvent. L'habitat écolo, la voiture électrique, le recyclage, tout passe par la moulinette magique du tout-puissant équilibre de l'offre et de la demande.

Avec Fillon, l'écologie va sûrement nous en faire voir de toutes les couleurs...

Commenter cet article