Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BP : inquiétudes...

par Erasmus Tharnaby

publié dans Monde-Mondo

La marée noire provoquée par les fuites sous-marines sur le forage BP a fait l'objet de nombreux reportages. Mais aujourd'hui, il faut bien reconnaître que nous n'avons que peu d'information sur ce qui s'annonce comme une catastrophe majeure.


- 4/6 : une video de la BBC montre BP en train d'essayer de mettre un capuchon au dessus de la fameuse canalisation qui laisse échapper le pétrole. Les commentaires du journaliste sont plutôt rassurants.


- 13/6 : une vidéo du site LiveLeak montre que des fissures dans le plancher sous-marin laissent échapper des quantités significatives de pétrole. Le commentaire est beaucoup moins optimiste : "Il y a aussi des observations de lambeaux de pétrole jusqu'à 8 kilomètres du puits, ce qui pourrait être le résultat de ces fissures. Nous avons des quantités de pétrole non établies suintant dans le Golfe, beaucoup plus que ce qui proviendrait du forage lui-même."


- 21/6 : Le journaliste Alex Jones propose une version beaucoup plus dérangeante pour les naïfs, que je vous laisse découvrir... Une seule citation : "C'est simple, tout leur programme de gouvernement mondial, [ce sont] des dizaines de milliards dépensés ces dernières décennies pour encourager ce faux culte de l'environnement et prendre le contrôle du cycle carbone et de toute vie humaine."


- 28/6 : Un article du site InternationalNews pointe le risque d'une explosion gigantesque. "Des appels à la prudence se sont élevés tout au long de l'année précédant le désastre Deepwater Horizon, selon lesquels le plancher sous-marin de la zone choisie par les géologues de BP pourrait être instable, ou pire, intrinsèquement dangereuse. (...) Le même gaz méthane qui rend les mines de charbon dangereuses (...) représente un danger important dans certain projets de forages. (...) Il y a plus d'un an, des géologues ont tiré la sonnette d'alarme : la plateforme de forage pétrolier Deepwater Horizon pourrait avoir été érigée au-dessus d'un énorme réservoir souterrain de méthane. (...) Selon des géologues inquiets, les premiers signes selon lesquels le méthane monterait à la surface à travers le fond de l'océan serait des fentes ou des fissures apparaissant sur le placher océanique près de la tête du puits endommagée."


La suite de la revue de presse au prochaine épisode.




Commenter cet article