Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Débat sur l'identité sexuelle ? Et quid de l'écologie ?

par Erasmus Tharnaby

publié dans France-Francio

Ce qui est amusant, avec les médias, c'est que l'arbre cache souvent la forêt, fût-elle gérée de façon équitable. C'est le cas avec ce nouveau faux débat sur l'identité sexuelle. Tout le monde sait déjà que ce sont 80 députés UMP qui passeront pour des scrongneugneux. Luc Chatel fera semblant de regarder ailleurs (ça va être dur tant la rentrée scolaire menace d'être du grand n'importe quoi) pendant que les abonnés à Libération ou à Télérama, voire aux deux pour les plus irrécupérables, crieront à la censure et défendront bec et ongle le droit à l'auto-détermination sexuelle et au rêve éternel.

Le vrai scandale est donc ailleurs (là où ne regardera pas non plus Luc Chatel). Les manuels scolaires, en particulier ceux de SVT mais pas seulement, sont truffés d'allusions plus ou moins directes à tout un tas de concepts écologistes parfaitement fumeux comme la bio-diversité ou l'environnement.

Ces concepts, relevant de la pensée magique, prétendent donner à la science un caractère divinatoire quasi-religieux. Cette idéologie, martelée par les grands acteurs médiatiques depuis les années 60, relayée jusqu'à la nausée par toutes les chaînes de télévision de la Terre aujourd'hui, n'a rien à faire dans un manuel de SVT ou de Géographie. Pire encore, au nom de la citoyenneté (encore un concept étrange...), les élèves parfois très jeunes sont conditionnés pour associer à des gestes simples, comme le tri sélectif des déchets, une dimension planétaire à faire baver n'importe quel gourou d'opérette.

Alors avant d'entamer ce débat perdu d'avance, il est urgent de faire le tri sélectif dans les programmes et les livres de nos enfants et de leur inculquer un sens critique qui manque à bien des journalistes et bien des députés : l'écologie est une imposture religieuse.

Commenter cet article

Novak 06/09/2011 22:08


Bonjour à tous,

je souhaiterais simplement que l'on m'apporte si possible quelques précisions :

- quel est ce débat sur l'identité sexuelle ?

...ainsi je pourrais comprendre...

- quel est son lien avec l'écologie ?

Pouvez vous me dire en quoi la "bio-diversité et l'"environnement" sont des "concepts fumeux" ?

je veux bien croire que l'on puisse considérer certains concepts en écologie comme étant des "concepts fumeux" mais des concepts de base comme ceux que vous avez cités, je ne vois pas vraiment,
pouvez vous m'éclairer?

- dans quelle mesure la "secte écologiste" fait-elle irruption dans les établissements scolaires?

...pour ma part je considère le tri sélectif (pour exemple) comme un acte qui a effectivement un intérêt sur le plan "écologique" mais qui pour relève simplement du "bon sens"...

pour le coup, le tri sélectif serait d'ailleurs bien plus efficace s'il était envisagé des changements "en amont", comme la réduction des emballages et autres...

toujours est-il que sur ce sujet notre société est complètement schizophrène puisque d'un côté "nous" entamons une démarche de "réduction des déchets" et en même temps n'oublions pas que la
fabrication, le transport, la récolte puis la transformation ou la destruction de nos déchets et la pollution qui serait générée par ces mêmes déchets sont aussi une source d'augmentation de la
"croissance" telle qu'elle est définie et mesurée à l'heure actuelle...

...que faut-il en déduire????

Cordialement,

Novak


Erasmus Tharnaby 08/09/2011 08:46



A ce sujet :


http://www.france-info.com/france-education-2011-08-31-identite-sexuelle-polemique-autour-de-nouveaux-manuels-scolaires-558542-9-43.html


 



oudagamandam 31/08/2011 19:02


j'ai travaillé une dizaine d'année dans l'éducation nationale, de la 6ème aux terminales.Je considère qu'il appartient aux parents d'éduquer, aux enseignants de transmettre un savoir. Bon nombre,
la majorité de ceux que j'ai côtoyé(parents), pensent et disent que l'éducation leur appartient, d'autre abandonnent cela aux établissements scolaires(enseignement éducation et garderie), en se
retournant contre ces établissements quand ça ne leur plait pas. Un livre à lire:"la fabrique du crétin".Sinon, c'est l'expérience qui me fait écrire ça. La secte écologiste est bel et bien
implantée dans les établissements scolaires, culpabilisant les enfants.


Erasmus Tharnaby 08/09/2011 08:46



Merci de votre commentaire.