Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Dehors, les écolos !"

par Erasmus Tharnaby

publié dans France-Francio

C'est vraiment le comble de l'opportunisme... Les écologistes veulent pouvoir, à leur tour, surfer sur le succès d'estime remporté par les Socialistes en arguant de leur popularité (largement fabriquée par les médias et leur propension aux sujets apocalyptiques) alors que le suffrage menant à l'élection de leur candidate fut un vrai film à rebondissement.

Ils se reconnaîtraient pourtant beaucoup mieux dans la politique proposée par François Fillon (Le Parisien), qui réclame un nouveau tour de vis budgétaire si la croissance n'est pas assez forte. L'absurdité d'un tel type de message commence à apparaître vraiment au grand jour, mais c'est bien d'un message malthusien qu'il s'agit, donc un programme qui ne peut que rassurer les écologistes.

En effet, après avoir rendu impraticables nos centre-villes, jeté l'anathème sur ce qui fait la clé de notre croissance, la production énergétique, et mis tous les bobo-crédules au régime tofu-jus de carottes, que peuvent nous promettre d'autre les écologistes ? Le régime minceur pour les plus pauvres, les leçons de bien-être pour les plus aisés, et une demi-heure de plus pour trouver une place pour la voiture après le travail à tous les autres, les classes moyennes, ceux qui bossent, ceux que le PS voudrait oublier.

Que les écologistes aillent donc retrouver le camp qui a toujours été le leur, celui de Mme Le Pen, celui où les animaux ont des droits équivalents à ceux des humains (Cf. Le Nouvel Ordre écologique de Ferry), celui où la différenciation est érigée comme principe universel (notion d'écosystème).

Alors quoi ? Quelles négociations ? RIEN ! Pas un poste au gouvernement et les voix écolos à  Mme Le Pen ! Voilà ce que devraient répondre les socialistes au écologistes.

Commenter cet article