Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Des valeurs numériques !

par Erasmus Tharnaby

publié dans Monde-Mondo

Pujadas, le présentateur du JT de 20h sur France 2 nous raconte que deux salariés de la centrale de Fukushima ont été "fortement irradiés".

C'est tout ?

Eh oui, Coco, sinon ça ne vend pas !

Il ne dit pas qu'ils ont été contaminés par de l'eau contenant des produit radioactifs, ce qui n'est pas exactement la même chose. Il ne dit pas non plus que les deux malheureux marchaient en botte dans 13cm d'eau.

Il ne dit pas davantage que les 3 employés irradiés d'aujourd'hui l'ont été à hauteur de 170-180 mSv. On va tout de suite voir sur Wikipedia pour trouver, à l'article Sievert, ce que recouvre ce risque et on lit, au paragraphe consacré aux doses proches de 100mSv :

"L'étude des victimes de Hiroshima et Nagasaki n'a pas révélé de risque statistiquement significatif de cancers pour des doses aux organes inférieures à 100 mSv=0,1 Sv[5]. Au-dessus, on estime que le risque de développer un cancer mortel pour ce type d'irradiation (en une exposition uniforme de très courte durée) est de 0,05 par Sv[6]."

5% de risque par Sv.

Donc on extrapole la valeur à 170mSv et on trouve que les trois employés, quant aux doses reçues, pourraient accroître leur risque de contracter un cancer de 0,4% pour les 80mSv supplémentaires. En 2004, le nombre de décès par cancer en France était de 241 pour 100000 habitants, soit un risque de 0,24%. Même si le risque est quasiment multiplié par deux, ce n'est qu'un risque et il reste faible.

Si j'achète un scooter, quelle est la hausse du risque de mort violente dans l'année ? Si je perds mon travail, quelle est la hausse du risque de sombrer dans l'alcoolisme ou de succomber au suicide ? Et je n'aurais aucune chance de passer pour un héros de la Nation, ce qui serait pourtant largement mérité...

Il ne s'agit pas de minimiser : Métro, ce journal de petites annonces gratuit, propose un résumé beaucoup plus convaincant des risques encourrus par le personnel. Il y a effectivement 25 blessés, dont certains très gravement ou présentant des symptômes inquiétants. C'est plus convaincant mais moins rassurant. C'est moins vendeur mais plus honnête.

Allez, Pujadas : des valeurs numériques !

 

Commenter cet article