Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ecologie et électro-ménager : l'hypocrisie la plus totale !

par Erasmus Tharnaby

publié dans Europe-Euxropo

    Dans une pige récente, on apprend que les marques d'électroménager s'inquiètent de leur image mauvaise auprès des ménages.

    Elles ont parfaitement compris, par contre, qu'à force de bourrage de crâne écolo-médiatique, c'est la consommation d'énergie qui devient le motif d'achat à la mode. Pourtant, c'est après le manque de solidité des appareils que les consommateurs en ont : les distributeurs font du forcing pour nous refourguer des extensions de garantie tandis que la durée de vie des appareils est en constante diminution.

    Vous voulez utiliser votre lave-linge au moins cinq ans ? Ce sera 30, 50 ou 100 euros, voire plus encore, pour obtenir la précieuse garantie qu'en cas de panne, vous n'aurez que les emmerdements mais pas les frais. Quel soulagement !

    Il n'y a pas si longtemps, à l'époque où il se fabriquait encore quelque chose en Europe, les lave-linge duraient couramment 10 ans, et on trouvait facilement les pièces.

    Je ne parle pas de l'appareillage électronique, où les performances inutiles, les changements de standard ou de connectique font se remplir des bennes entières de téléphones portables, de lecteurs de DVD et autres bijoux technologiques encore en état de marche, ou facilement réparables.

    Le problème, chacun a pu le constater, est que le prix des pièces est toujours assez prohibitif pour dissuader qui que ce soit de réparer quoique ce soit. Sans parler des délais de livraison.

    Faisons un petit calcul :

A la maison, disons que je fais un cycle de lave-vaisselle (12 couverts) par jour.

Si mon appareil est de classe A (la meilleure), c'est environ 1kWh par cycle.

Si mon appareil est de classe G (la pire), c'est deux fois plus.

Sur un an, la différence est de 365kWh. Au prix du kWh (0,074 euros/kWh), la différence de coût énergétique est de 365*0,074 = 46 euros par an. La garantie est de deux ans. La durée de vie maxi 5 ans. Bilan : entre 100 et 250 euros environ pour un appareil vendu 600 euros minimum.

    Que nous rapporterait l'application d'une loi obligeant les constructeurs à allonger notoirement les durées de garantie de leurs appareils, et à rendre abordable le prix des pièces détachées ? Des sommes considérablement plus importantes, évidemment, et beaucoup moins de souci.

    Tout le monde ne peut pas s'acheter du Miele...

    Au lieu de quoi, sous la pression du discours écolo-malthusien ambiant, il est beaucoup plus facile de faire des affaires à partir de concepts fallacieux, comme la consommation d'énergie.

 

L'énergie est notre avenir : PRODUISONS la !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article