Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ecologie : une machine autogène

par Erasmus Tharnaby

publié dans France-Francio

   En France, le journalisme participe activement à un mouvement autogène remarquable : l'écologie politique.

   Que peut-il bien sortir de ce mouvement naissant, du rassemblement des Verts et d'Europe-Ecologie ?

   Pour la droite, une formidable occasion de faire la nique au PS pour la deuxième fois en 10 ans : si la finale des présidentielles se déroule entre un candidat de droite et un candidat écolo, en d'autres termes, si la présidentielle se joue entre deux candidats de droite, c'est pain béni, évidemment.

   Pour la gauche, c'est plus compliqué. Elle devient, à force de ne pas etre parvenu à dissoudre ses tendances ultra-libérales, tributaire d'un débat dont elle n'est pas spécialiste. Exactement comme en 2002 sur la sécurité.

   Le PS n'a pas réussi à convaincre sur son programme, et c'est trop tard face à une écologie qui propose des choses très concrètes.

   Très archaiques mais très concrètes.

   Les Ecolos profitent d'une machine de guerre dont la mise en place a commencé dans les années 60 et qui, aujourd'hui, en France en tous cas, tourne à plein régime dans l'injonction sectaire. Festival du film ecolo à Bourges, Quartier écolo à Ronchin, Quinzaine de l'écologie à Agen, des pleins océans de bons sentiments de gauche pour une idéologie qui ne dit pas son nom et qui cache, derrière un bavardage pseudo-scientifique, une utopie de pureté.

   Utopie fascisante mais fascinantes. Ainsi, cette machine de guerre, féconde en culpabilité et en colère, fabrique elle-meme ce dont elle a besoin.

Commenter cet article