Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Green ride : en attendant l'écologie profonde

par Erasmus Tharnaby

publié dans France-Francio

Faire du vélo contre le réchauffement climatique, encore une idée des petits propagandistes de l'écologie. Sachant que, d'après leurs propres estimations,  les gaz d'échappement n'entrent que pour une part minime dans la hausse du taux de CO2, il s'agit surtout de "marquer les esprits", c'est à dire faire de la propagande.

Aujourd'hui, le niveau à partir duquel on considère que l'on pollue est beaucoup moins élevé dans l'esprit des gens que pendant les années 60, par exemple. Est-ce pour autant que l'exigence écologiste s'est calmée ? Pas du tout !

L'écolo a toujours faim. Les efforts ne sont jamais suffisants. Aujourd'hui, c'est le bilan énergétique des logements qu'il faut revoir, hier c'était le pot d'échappement des voitures, demain ce sera toute la production d'énergie qu'il faudra diviser par deux et compenser à la bougie quand le vent tombe.

Bienvenue en terre d'Utopie, où nous allons tous au travail en sifflotant à quelques coups de pédales de chez nous.

Bienvenue en terre d'utopie où, demain, se déplacer à vélo, travailler, exister même deviendra insupportable aux ayatollahs du tofu biodynamique. Pensez ! La production du vélo en matériaux recyclables, l'usure de la gomme en fibre de cannabis recyclée sur du bitume en protéïne de soja polymérisée, tout cela semblera insupportable au censeur vert.

Bienvenue dans un monde meilleur d'où l'espèce humaine toute entière sera enfin éradiquée, puisque c'est le programme de l'écologie profonde.

Commenter cet article