Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Halal, casher et OGM : la nouvelle religion de l'étiquettage !

par Erasmus Tharnaby

publié dans France-Francio

S'il est indéniable que la question des abattages rituels peut être examinée avec soin par le législateur, sans l'arrogance républicaine de Fillon, mais avec respect, en faire un thème de campagne reste d'une bêtise à brouter de l'avoine. Fût-elle bio et en flocon.

Je partage les convictions de Fillon. Ces questions sont d'un autre temps mais ça reste un point de vue personnel pour lequel je ne milite pas particulièrement.

Les écolos en ont profité, par la voix très dilettante de Cohn-Bendit hier matin sur France-Inter, pour rappeler qu'ils étaient pour l'étiquettage des OGM et donc pourquoi pas aussi celui des produits hallal et casher. Pour le casher c'est déjà le cas depuis longtemps, alors pourquoi pas le hallal ?

Une fois que tout le tintamarre hystérico-lepéniste sera atténué, pour laisser place à la quiétude nécessaire pour un débat constructif, nous nous dirigerons vers un consensus oecuménique destiné à fusionner les intérêts des trois grandes religions pratiquées en France aujourd'hui : l'Islam, le Judaïsme et l'écologie. Les deux premières sont des religions du livre. La troisième est la religion du PQ recyclé. Le logo en guise de bénédiction, la pastille verte pour hostie, le droit à l'information pour code moral, voilà le nouveau syncrétisme, la nouvelle foi, le renouveau charismatique du packaging estampillé CE.

Le verbe écolo et divin, déjà incarné dans les toilettes sèches et l'isolation en peau de saucisson, se trouvera crucifié, applati, mortifié en quelques centimètres carrés sur les emballages. A l'effigie de Saint Hubert (Reeves) ou de Saint Arne (Naess), ils feront le meilleur effet au catéchumène-consommateur désormais averti. Ô saint produit étiquetté, tu es estampillé et tu retourneras... dans les toilettes sèches !

Commenter cet article

Dragases 11/04/2012 14:46

Salaam camarade,

Ne confondez pas mouvement ecologiste et amis des animaux opposés à la souffrance animale ... rien à voir ...
L'ecologisme est un "isme" qui se soucie d'abstractions comme les espèces, pas des individus ...
Or seul l'individu concret est capable, éminement capable de souffrance. L'approche ecologiste est esthetique là ou l'approche utilitairste (celle des defenseurs des animaux) est ethique ...

Les abattages kasher et halal sont des horreurs injustifiables, les ploutocrates du "meat business" sont à vomir et les beaufs qui consomment la viande d'animeux toturés à mort vous les connaissez,
ce sont ceux qui empoignent Antigone dans la pièce d'Anouilh ...

Qui sont les plus repugnants entre ecologistes neo-paiens, beaufs, ploutocrates et fanatiques religieux ? Tous m'ecoeurent ...

Ma salama

Erasmus Tharnaby 11/04/2012 21:50



Les sentiments à l'égard des animaux m'avaient toujours semblé jouer le rôle de cheval de Troie pour l'écologie profonde. Je me trompe, semble-t-il ?


Le problème des fous de Gaïa n'est pas qu'ils croient en quelque chose auquel je ne crois pas. C'est qu'ils utilisent toutes sortes de moyens pour abaisser la dignité humaine (la dignité
essentielle) à la hauteur de celle des animaux les plus divers.


Après, quant à faire un concours de dégueuli, je vous laisse seul juge...