Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hiver froid : les mensonges continuent

par Erasmus Tharnaby

publié dans Ecologie-Ekologio

C'est un article de Sud Ouest qui vous prend manifestement pour des cons : le titre est très explicite et déclare établi le lien entre l'hivers froid et le réchauffement planétaire.

Météo : pourquoi fait-il si froid ? C'est la faute au "réchauffement global"

vache.jpgBien sûr, à l'intérieur de l'article, c'est comme dans la boutique qui affiche des soldes à -50% : finalement, on n'est pas si sûr d'y trouver ce qu'on attend... En effet, un peu plus bas, on nous explique que certains chercheurs pensent avoir trouvé un mécanisme qui montrerait que la vague de froid que nous connaissons est le résultat de la fonte des glaces du pôle mais aussitôt, le chercheur déclare : « Ce n’est pas une vérité scientifiquement établie. On a là une hypothèse parmi d’autres », juge David Salas y Melia.

Ce n'est pas moi qui le dit !

En d'autres termes, ce qui fait le gros titre de l'article n'est pas une vérité. Comment appelez-vous un titre qui n'est pas une vérité ? Un mensonge.

Le problème est que le GIEC remplit ses fameux rapports calamiteux avec des demi-vérités raffinées, mélangées, glougloutées par des technocrates qui ne sont pas toujours des scientifiques. Le sacro-saint consensus n'a strictement AUCUNE VALEUR SCIENTIFIQUE, mais reste un bidule pondu à l'issue de négociations parfois houleuses dont les débats n'ont, eux non plus, rien de scientifique.

Pourquoi les journalistes sont-ils si cons ? C'est la faute au mensonge du "réchauffement global".

Commenter cet article

Clovis Simard 14/06/2013 13:00

SCIENTIFIQUES ET MENSONGES(Les singes deviennent des boucs émissaires).fermaton.over-blog.com

novak 12/06/2013 23:01

...faire fondre un glaçon qui est à 0°C demande beaucoup d'énergie...si mes souvenirs sont bons, bien plus que l'énergie nécessaire pour faire monter en température l'eau qui vient tout juste de fondre...Cf la notion d'enthalpie... bref, toute cette énergie n'est donc plus disponible pour le reste du "système"
cet état de fait aurait-il un quelconque lien avec ces vagues de froid ? je n'en sais rien je ne suis pas spécialiste, en revanche, notons au passage, qu'une fois le glaçon fondu, l'énergie qui provient en continue n'est ainsi plus dédiée à la fonte du glaçon mais permet de réchauffer l'ensemble du système...d'autant que notre "glaçon" (les pôles), de couleur blanche, permet de renvoyer une grande partie de l'énergie qui nous parvient (phénomène nommé : albédo) or si ce glaçon n'existe plus, il y a donc potentiellement une synergie de divers processus qui vont "accélérer" le phénomène de réchauffement...sans compter le fait que si l'eau se réchauffe, les organismes qui globalement vivent déjà dans la limite "haute" de leur amplitude écologique concernant le facteur température seront amenés à disparaître (pour ex. le blanchiment du corail qui est lié à l'augmentation de toxicité d'au moins une bactérie Vibrio shiloi elle-même favorisée par l'augmentation de température) bref si de nombreux organismes dont notamment le phytoplancton par ex. venait à diminuer au moins dans un premier temps, nous aurions, puisqu'il s'agit d'organismes autotrophes, une immobilisation nettement moindre du CO2 dans l'ensemble de la chaine alimentaire ce qui signifie une augmentation du CO2 dans l'atmosphère...bref, tout un tas de processus d'autorégulation qui se sont mis en place au cours de l'évolution seraient chamboulés...et d'ailleurs, lorsqu'une zone de la planète se réchauffe, les ouragans et autres phénomènes météo sont un des moyens dont dispose la planète pour "réguler" les températures sur la surface du globe en répartissant la chaleur...ce qui globalement ne réduit pas la montée en température mais la diffuse pour la rendre plus "homogène"
quoi qu'il en soit, je ne souhaite pas "ingurgiter" bêtement les hypothèses du réchauffement climatiques, seulement je pense que le fait que pour certaines espèces dont la répartition est dite "méridionale" voient leur aire de répartition s'accroître et se déplacer vers le nord ou bien le fait que certaines espèces migratrices se sédentarisent parce que les conditions autrefois défavorables et exigeant un déplacement sous de plus belles latitudes ne sont plus d'actualité, semblent bel et bien révéler des modifications sensibles de notre planète ! non?
nier l'hypothèse du réchauffement climatique n'est-elle pas non plus une posture dogmatique ?

Erasmus Tharnaby 14/06/2013 09:23

Novak, le retour !
Il s'agit surtout de valider ce qui mérite de l'être. Si une hypothèse ou un argumentaire en sa faveur n'

Sceptique 08/04/2013 15:44

Avant l'installation en force du dogme du réchauffement climatique, il y a quinze ans, environ, les projections du climat dans l'avenir penchaient vers un retour d'une glaciation. Nous y sommes,
suis-je tenté de dire. J'entendais ce midi un maraicher, spécialistes de cultures saisonnières, en retard, cette année, de plusieurs semaines, expliquer que la durée de l'ensoleillement baissait
régulièrement depuis trois à quatre ans, la diminution globale atteignant cette année -30%.
Ça ne fait pas rire non plus, au prix où est le chauffage!

Erasmus Tharnaby 08/04/2013 21:02



Et au prix où est le kilo de poireau...


Souvenez-vous : cette glaciation, décrétée pour d'obscures raisons climatiques avait exactement les mêmes causes que le réchauffement actuel : la pollution humaine.


A l'apoque, c'étaient les gaz à effet de frigo !