Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La nouvelle que vous ne lirez pas sur les sites écolos

par Erasmus Tharnaby

publié dans Ecologie-Ekologio

    Alors qu'une nuée d'exégèses vibrantes accompagne chaque haussement de sourcil de Nicolas Hulot, une nouvelle toute simple ne fait quasiment aucun écho dans la presse écologiste sur le web : la MAIF accorde une remise rétroactive aux assurés possédant un véhicule électrique. 50 pour un scooter et 100 pour une voiture. En principe, ça marche à partir du 1er avril (et ce n'est pas un poisson...) mais ça marche aussi pour ceux qui en ont fait l'acquisition bien avant.

    C'est concret. Ça ne parle pas de 2012 ou de 2050. C'est utile puisque c'est, avant tout, un extraordinaire confort (acoustique, sanitaire, etc.) pour l'utilisateur et pour son entourage.

Un scooter type e-Max 110s coûte 3400 euros. Si vous habitez Paris, vous pouvez bénéficier d'une remise de 400 euros accordée par la mairie. Cette remise d'assurance de 50 euros vient juste compléter le dispositif.

    Si vous n'habitez pas Paris, évidemment, c'est la douloureuse... et on attendrait vainement un simple coup de pouce de l'Etat !

    Question coût, ça revient à moins de 1 centime d'euros par kilomètre en électricité (contre 10 à 15 centimes par kilomètre en ville pour un véhicule thermique), mais il faut compter encore 650 euros pour changer les batteries au bout d'un ou deux ans. C'est donc surtout sur l'usure du véhicule principal qu'il faut compter faire des économies. Après tout, 650 euros, chez un garagiste, c'est parfois vite atteint !

    Question : Pourquoi ne verrez-vous jamais cette information sur le site de Greenpeace ou du WWF ?

    Réponse : Ça ne freine pas le développement.

    On avance bien mollement que les batteries ne sont pas encore recyclables, mais on préfère simplement taire les progrès en la matière, et les petites faveurs qui viennent adoucir un prix encore vraiment élevé.

Commenter cet article

Joke 03/04/2010 08:22


A propos de l'avenir de la voiture électrique, je voudrais rappeler qu'au début du XXème siècle on ne donnait pas cher de l'avenir de l'automobile.
Il était clair à cette époque-là qu'en "l'an 2000" chacun se déplacerait dans différentes sortes d'aéronefs de toutes tailles (cf. les ouvrages de science-fiction de l'époque).
Dans les années 60, en France et dans beaucoup de pays, les lobbies de l'automobile on obtenu que l'on arrache les voies de chemin de fer et que l'on supprime les tramways dans les villes.
Et puis les trains et les tramways reviennent... avec l'approche du "pic pétrolier".
Je puis me tromper bien sûr, mais pour ma part je ne crois pas que l'avenir de la voiture électrique réside dans l'amélioration de la capacité des batteries.
Car il existe d'ores et déjà des solutions techniques alternatives très performantes.
Elles s'appellent tram, train et tram-train pour le déplacement des personnes, et train de fret pour les marchandises.
Même si les progrès dans les batteries suivaient une courbe exponentielle, il n'y aurait quand même plus de prétrole avant que les batteries permettent aux voitures élezctriques de rivaliser avec
les voitures à moteur thermique - sans parler des autocars et des camions !
Par contre des systèmes d'alimentation des véhicules par câbles, rails,induction ou autres, installés dans les rues et sur les routes, me paraissent plus probables.
D'autant qu'ils régleraient en même temps la question de la sécurité - vitesse uniforme et régulée, signalisation automatique, etc.
Mes enfants verront !


Erasmus Tharnaby 03/04/2010 15:43



D'où tenez vous que : "les lobbies de l'automobile on obtenu que l'on arrache les voies de chemin de fer et que l'on supprime les tramways dans les villes" ?


Vous prenez souvent les transports en commun ? Avez-vous posé à votre entourage la même question ? Conservons votre commentaire et relisons le dans, disons, 5 ans ! Il n'en faudra pas beaucoup
plus, à mon avis.



Joke 03/04/2010 07:58


Ai-je écrit que j'étais "choqué" par ce que vous applez "le coup de pouce de la MAIF à Heuliez" ?
Par contre, je pense essentiel de savoir "qui travaille pour qui".
Les experts du Giec travaillent pour leurs gouvernements respectifs.
Allègre, par exemple, veut se faire du fric en vendant un maximum d'exemplaires de son bouquin.
C'est clair ?


Erasmus Tharnaby 03/04/2010 15:40



Effectivement, c'était une interpétation de ma part. Vous n'avez donc pas été choqué.


Quant à votre "interprétation" des travaux du GIEC, ce n'est pas DU TOUT ce qu'ont relaté les médias, parlant au contraire d'une belle unanimité scientifique.



jlv 02/04/2010 20:08


tout à fait, on bloque des 4 fers pour limiter les véhicules électriques, c'est ça la démocratie à la mode Total... à bientôt


Erasmus Tharnaby 03/04/2010 15:38



Savez-vous que Total est présent dans les directoires de plusieurs officines écolos pilotées par l'ONU ?


Le lobbying est sûrement important mais il n'y a pas les gentils verts d'un côté et le méchant Total de l'autre, ni au sujet des véhicules électriques ni au sujet de la protection de
l'environnement dans lequel vit l'humanité.



Joke 02/04/2010 17:49


Ce n'est pas une mauvaise nouvelle en soi.
Les véhicules électriques sont non-pulluants et silencieux.
La voiture électrique est (et c'est un grand plus selon moi)une ANTI-voiture car il est totalement impossible de l'équiper de tous les gadgets et accessoires qui donnent cette aura aux voitures.
C'est une Aixam (sans permis)- le HiTech en plus.
Si la voiture électrique est parfaite en ville (là où il y a déjà des transports en commun bien organisés) elle est inutilisable en montagne, en particulier en hiver et la nuit ou sous la pluie (là
où il n'y a pas de transports en commun).
Et puis les véhicules électriques (comme les trains électriques) déportent la problème de l'énergie.
Si votre voiture électrique est alimentée par les capteurs solaires placés sur votre toit, par l'éolienne de votre jardin ou par la turbine au bout du bief sur le ruisseau au fond de votre jardin,
c'est parfait.
Si c'est l'électricité mise gracieusement à votre disposition par nos amis d'AREVA et EDF, ma petite voiture à moteur thermique a encore de beaux jours devant elle.


Deux questions pour terminer :

1. Dans quelle région est installé le seul fabricant de véhicule électrique français ?

2. Dans quel région la MAIF a-t-elle son siège ?

(Ces deux questions étant posées, je n'ai absolument rien contre l'aide de la MAIF aux véhicules électriques.)


Erasmus Tharnaby 02/04/2010 17:58



Avez-vous déjà utilisé une voiture électrique ?


Vos objections sont tout à fait importantes mais je crois aussi que, dans le domaine du stockage de l'énergie, des inovations très significatives vont apparaître.


Par contre, quand vous parlez d'AURA pour une voiture, vous êtes bien loin du discours sur la voiture qui MUTILE les paysages ! Cette aura a-t-elle vos faveurs ou bien croyez-vous qu'un peu de
sobriété s'impose dans ce monde de superficialité voituresque ?


Il me semble qu'un retour à la voiture comme simple moyen de transport est un progrès.


Quant au discours sur la consommation d'électricité, il est caractéristique de la radicalité écologiste : pourquoi faudrait-il que le passage du thermique à l'électrique résolve TOUS les
problèmes ? Il a ses qualités et ses défauts. Pour l'instant, il ne convient pas à tout le monde. C'est un fait. Faut-il pour autant négliger le changement de paradigme économique qu'il propose.
Il ne me semble pas


Enfin, vous pensez à un petit coup de pouce de la MAIF à Heuliez ? Pourquoi pas ! Il y a des choses bien plus choquantes dans ce domaine. Vous utilisez du shampooing Ushuaia ?