Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nicolas Hulot : le vrai visage de l'écologie

par Erasmus Tharnaby

publié dans France-Francio

Il semble que demain, Nicolas Hulot se déclarera candidat aux primaires écologistes pour les élections présidentielles. Comment est-il possible qu'autant de médias consacre autant de place à ce non-événement ?

On a déjà assisté au torpillage en règle du programme (ha ! ha ! ha !) économique de la fille de Jean-Marie Le Pen. On va avoir maintenant le torpillage en règle de celui de M. Hulot. Après tout, Ronald Reagan était devenu Président des Etats-Unis après avoir fait fortune dans la cacahuète. Nous, en France, on ferait dans le champouin.

Avant cela, il va bien falloir faire croire aux Français que l'on n'est pas un méchant capitaliste, ce qui ne va pas être facile. Une chose est de damer le pion de l'Abbé Pierre, au top 50, une autre est de convaincre cette tripotée d'impatients qui n'ont qu'une envie : voir s'effacer le cauchemar des 5 années qui auront précédé. Autant dire que ce n'est pas gagné...

Par exemple, sa Fondation Nicolas Hulot pour la nature et l'homme (notez : pas "l'homme et la nature", on s'en doutait) est financée, entre autres par EDF, TF1 et L'Oréal. Que des amis. C'est un peu comme si Ricard finançait une campagne anti-alcoolique...

Sur le site de la Fondation, on trouve aussi la mission de la Fondation : elle "s'est donné pour mission de modifier les comportements individuels et collectifs" pour sauver la planète, bien sûr !

N'allez pas imaginer une seule seconde qu'il s'agit bêtement de modifier nos comportements pour nous faire acheter un champouin dont nous n'éprouverions pas le besoin, comme tous ces gagne-petit. Non, il s'agit de SAUVER LA PLANETE. Le jeu en vaut naturellement la chandelle : comme dans n'importe quelle entreprise à caractère MYSTIQUE, l'objectif imposé mérite qu'on aliène notre liberté en toute impunité. Le but imprécis et qui suppose un danger qu'il n'est pas la peine de mentionner, cet objectif intangible digne d'un super-héros, SAUVER LA PLANETE, est si lointain, et DONC si important, qu'il justifie qu'on entreprenne PUBLIQUEMENT de MODIFIER NOS COMPORTEMENTS individuels et collectifs.

C'est quasiment un programme fasciste.

Il suffit de remplacer PLANETE par RACE.

C'est en réalité bien PIRE qu'un programme fasciste puisque la haine de l'autre laisse la place à la HAINE DE TOUS. Le meurtre de l'autre, pour SE sauver, se change en suicide collectif pour que d'autres vivent peut-être.

La question de France-Soir d'il y a 15 jours, quant à savoir si Nicolas Hulot est bien de droite est donc obsolète.

Il n'est ni de droite, ni de gauche mais bien d'extrême-droite. Comme l'essentiel de l'écologie, d'ailleurs.

Commenter cet article

atlantic 16/04/2011 20:04


Les extrémistes sont toujours portés par un dogme, ici Sauver la planète avec ses injonctions moralisatrices sans discussions possibles, sans débats possibles : changer vos comportements, soyez
responsables !
Je crois que c'est J Carter le roi de la cacahuette.
Un conseil de lecture qui devrait vous ravir, "l'écologie en bas de chez moi"


Erasmus Tharnaby 17/04/2011 20:10



Ma foi, c'est bien Carter ! Reagan était acteur et Bush père pétrolier.


Pan sur le bec ! Tournée générale de cacahuète !


Vous avez tout à fait raison. Pour les écolos, c'est la notion de "responsabilité" qui n'est plus discutable...