Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Penly : de la mousse, que de la mousse...

par Erasmus Tharnaby

publié dans France-Francio

Est-ce parce que nous sommes en période électorale, une sorte de carême intellectuel qui amène les Français à faire ceinture du débat démocratique pour devenir des experts obligés de la petite phrase journalistique et du sondage ?

Cet incident de Penly, aussitôt placé en une, devient surtout l'occasion pour les médias de dissimuler, là aussi, l'absence de débat. La cause du nucléaire est déjà entendue depuis longtemps.

Bien que l'incendie se soit réglé en deux coups de mousse d'extincteur et les procédures habituelles que supposent la présence de matériaux fissiles à proximité, les journalistes se sont encore crus obligés de faire de la mousse médiatique, beaucoup de mousse, comme sur France-Inter où le sujet fait la une depuis son démarrage.

Dans ce type de situation, il est évidemment indispensable d'entendre les experts planétaires de Grinepisse. On rêve d'un site d'information ONG-free... Ce n'est pas le cas du Point qui donne largement la parole à l'inénarrable Yannick Rousselet, expert près la cour médiatique pour le compte du géant vert. Ce joyeux spécialiste est capable de dire une chose et son contraire sans émouvoir le pigiste.

Comme témoignage de son expertise, Rousselet affirme doctement : "Le circuit primaire, c'est celui qui circule dans la cuve (du réacteur), celui qui refroidit directement le combustible. Une fuite du primaire, c'est évidemment extrêmement important".

On passe directement du factuel à l'émotionnel : là, d'habitude, les maîtres-ès-intox assènent la durée des interminables périodes des éléments radioactifs ou un rappel sur les cancers. C'est toujours bien dans le paysage apocalyptique.

Le reste est de la même eau. On mélange émotionnel et factuel pour effrayer les grand-mères. "C'est sérieux. Il est évident que pour le moment on ne peut pas dire que ce soit grave au niveau des conséquences environnementales ou de santé extérieure, puisqu'il n'y a rien pour le moment. Par contre, en termes de type d'accident, c'est un accident grave au sens de la sûreté". C'est grave mais il n'y a rien. Bravo les écolos !

Avait-on seulement besoin de ce génie du bocage pour savoir ça ? Le Point pouvait tout à fait s'en tenir à l'avis de l'ASN ou même, si le sensationnel manque trop cruellement, à la CRIIRAD.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

oudagamandalam 06/04/2012 11:44

Ce que j'ai remarqué ce matin est que les agneaux de Pâques étaient des moutons de Panurge écologistes... à se jeter dans le vide n'ayant pas de conscience propre et à écouter cette terroriste
déclarée, et ayant propagé des idées alarmistes en une demi-heure sans savoir ce qui s'est passé, je voulais parler de Me MAJNONI..;cette écolo terroriste....appartenant à EELV

Erasmus Tharnaby 09/04/2012 10:57



Je vous suis à 100%. Qu'a encore dit ce Danube de la pensée écologiste ?