Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pénurie de Lithium et autres : devinez qui crie au loup ?

par Erasmus Tharnaby

publié dans Monde-Mondo

Les déplacements et autres opérations propres à la vie moderne se font de plus en plus à l'aide de véhicules électriques. C'est une tendance souhaitable, indépendamment de l'escroquerie scientifique du réchauffement planétaire. Les véhicules sur batteries ont beaucoup d'avantages, en particulier leur confort, si le trajet à effectuer est adapté à leurs contraintes techniques.

Les anciennes batteries au plomb présentaient des inconvénients que les nouvelles au Lithium n'ont pas. Aujourd'hui, les véhicules électriques ne présentent plus la surcharge pondérale. Il y a toujours des gens qui aujourd'hui pensent que rouler électrique est une façon de faire vibrer sa fibre écologique. Rien de plus idiot.

En effet, les véhicules électriques sont une alternative intéressante à la pollution atmosphérique tant décriée. Cette option permet d'imaginer un monde meilleur qu'aujourd'hui sans freiner le développement, des pays riches comme des pays en développement.

C'est exactement ce qui défrise les écologistes.

L'écologie n'existe pas en tant que science, on le sait. Sauf pour les crédules. Elle est une doctrine, un corps de propagande, un outil politique inventé par les nantis de cette planète et leurs multinationales pour maintenir aussi longtemps que possible les pays pauvres à leur place.

Qui, d'après vous, crie le plus fort à la pénurie des métaux dits rares et en particulier du lithium? Gagné ! Les écologistes, ce bestiaire new age de faux penseurs dégénérés, clament sous couvert du respect dû à leur divinité, Gaïa, la nécessité d'arrêter le massacre de ces pauvres petits minerais comme dans cet article totalement crétin.

Il est vrai que le cri du minerai de lithium qu'on écrabouille...

La réalité, en chiffres, est que le lithium n'est pas près de manquer. Cet article de l'Usine Nouvelle fait écho à un article paru un an plus tôt qui faisait état de craintes sur ce secteur. Cet autre met aussi les choses au point.

Alors qu'est-ce qu'on attend ?

Commenter cet article