Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Transports urbains : l'utopie pour les nuls.

par Erasmus Tharnaby

publié dans Ecologie-Ekologio

A la maison, j'ai un mixer pour passer ma soupe. Il est moderne et efficace. Il peut passer toutes mes soupes. Il est facile d'entretien et n'a pas coûté très chers au vu des services qu'il me rend. Hélas, comme ça fait assez longtemps qu'il me rend tous ces services, il est tombé en panne. J'ai donc pensé en acheter un.

Un ami à qui je racontais ma mésaventure m'a expliqué comment il s'y prenait pour passer sa propre soupe.

Il a, chez lui, un "mixer public". Incroyable ! Je ne savais pas que ça pouvait exister ! Comment ça marche ?

"Eh bien, c'est un peu compliqué, m'a-t-il dit,  mais je n'ai pas eu à l'acheter et je ne paye pas l'électricité qu'il consomme. Mais il n'est pas très performant : ainsi, il ne peut pas mixer ma soupe telle qu'elle est. Il faut que je l'écrase d'abord à la fourchette. Ensuite, il ne mixe pas jusqu'au bout. Si je veux pouvoir servir la soupe sur la table, je dois finir le boulot à la fourchette ou la passer par un tamis."

"- Et tout ce service est-il gratuit ?" lui ai-je demandé.

"- Hélas non ! Il faut encore payer quelque chose..."

"- Et si ta pauvre mère malade a besoin d'un mixer, tu peux lui rendre service avec le tien ?"

"- Pas davantage ! C'est à peine si elle peut s'en servir..."

Je suis aussitôt allé, perplexe, au magasin d'ustensiles ménagers pour m'acheter un vrai mixer tout neuf.

Aujourd'hui, dans les villes, les maires qui veulent transformer leurs centres-ville en place Tien-An-Men font croire à leurs administrés que les transports en commun, c'est bien. Les bus ne vous déplacent qu'à la condition que vous aimiez ou que vous puissiez faire de la marche à pied. Les autres vont se faire foutre.

Le bon air et les petits lapins qui gambadent au milieu des petites fleurs sur la pelouse verte sont destinés aux habitants du centre-ville, pas aux autres ou en tous cas pas tout le temps. L'écologie et la chasse aux voitures en centre-ville, c'est un sport de riches.

Ils ne peuvent pas mixer leur soupe ? Qu'ils boivent le bouillon !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article