Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vous reprendrez bien une tranche de culpabilité ?

par Erasmus Tharnaby

publié dans France-Francio

L'écologie est une doctrine impitoyable. Le stalinisme à côté passe pour un bulletin météorologique. C'est pourquoi, relayés par toute la planète médiatique, les distributeurs ont convenu de placer une étiquette sensée indiquer l'impact carbone sur les étiquettes des produits qu'ils vendent.

Une raison de plus d'acheter au marché du coin et de fuir ces cathédrales érigées au dieu de la ressemblance que sont les hypermarchés.

Grâce à ces étiquettes, la culpabilité va s'immiscer jusque dans vos placards, sur vos tables de petit déjeûner, pendant le goûter des enfants, etc. Selon le site Ecolostreet (c'est mieux que la rue écolo, ou écolorue, ou je ne sais quelle barbarisme), les gens "sont très friands de ces informations pratiques et concrètes  qui peuvent influer directement sur leurs achats."

J'aime ma police.

Il me semble qu'un étiquetage de la cohercition s'impose sur tous les sites qui militent pour ces dispositifs de flicage.

On devrait mesurer le niveau de flicagisation mentale susceptible d'altérer la pensée de la personne qui, par hasard, fréquente les rayons de telle ou telle grande surface.

Il semble que nous ne devions pas échapper à ce dangereux ectoplasme idéologique puisque l'étiquetage pourrait bien devenir obligatoire. N'en parlons pas si la gauche passe : ce sera encore pire.

On n'est jamais trahi que par les siens.

Commenter cet article