Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ecologie : une lueur d'espoir

par Erasmus Tharnaby

C'est une lueur d'espoir qui clignote faiblement à l'horizon des municipales. Noël Mamère quitte le parti écologiste Europe Ecologie Les Verts. Il a donné un entretien au quotidien Le Monde. Mon dessin de l'autre jour était donc prémonitoire. Après le rejet de Pascal Durand et la valse-hésitation des ministres vert-de-gris, le moins que l'on puisse dire est que les écologistes français disposent d'un appareil politique en charpie.

C'est une petite lueur d'espoir pour les citadins dans les années à venir.

Car un recul significatif du parti écologiste dans les municipales, un scrutin emblématique pour leur politique de la ville, serait lourd de conséquences sur le quotidien des français qui travaillent ou se déplacent en ville. Les aménagements urbains qui empoisonnent matin et soir ceux de nos contemporains qui n'ont pas d'autre choix que de se rendre à leur travail en voiture vont peut-être ralentir le rythme de leurs sacages.

Les impôts écolo-malthusiens (taxe carbone, taxe sur la respiration, taxe sur les pipis de chat, etc.) vont peut-être aussi trouver une justification et une imminence moins fortes et il sera plus facile de les combattre dans l'Hémicycle, avant l'irréparable.

Les fêtes écolos, celles qui occupent tout le centre-ville pour honorer la saucisse bio ou pour lutter contre la déforestation en milieu urbain, vont peut-être aussi diminuer en nombre et en fréquence. Moins de bons sentiments, moins de fêtes à gnan-gnan, de célébrations anachroniques, d'apéro champêtres sur bitume, de marchés gourmands (comment un marché peut-il être gourmand ?) où des vendeurs d'amulettes bio remplacent les anciens camelots.

Hier soir, j'ai regardé le docu d'Arte sur Goldmann Sachs. Je vous le conseille, pour vous guérir définitivement de l'écologie politique.

Ecologie : une lueur d'espoir
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article