Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

EELV : Qu'ils s'en aillent !

par Erasmus Tharnaby

Je finis par avoir l'impression de me répéter : périodiquement, les écolos du gouvernement menacent de claquer la porte. Cette fois, et c'est Le Parisien qui nous l'apprend, le président d'EELV menace le gouvernement Ayrault avec un ultimatum insensé. Pascal Durand donne six jours à François Hollande pour revenir sur le report de la loi sur la transition écologique. On tremble.

Le déclencheur de cette colère passagère serait l'abandon possible de la nouvelle taxe sur le diesel par le gouvernement. C'est vrai qu'imposer une taxe supplémentaire en pleine valse des étiquettes, ça nous manquait. A la place, nous pourrions instaurer une taxe sur les bons sentiments. Grand succès à gauche, assurément.

Noël Mamère en a rajouté en menaçant de quitter le gouvernement. Le Parisien ne dit pas s'il était armé de sa petite fiole de microparticules, comme quand il vient sur les plateaux télé faire de la pédagogie pour les pauvres, ceux qui roulent en diesel.

Et bien, chiche ! Qu'ils s'en aillent ! Qu'ils quittent le gouvernement, tous ces faiseurs de pénurie organisée. La transition énergétique n'est qu'une machine à réduire la voilure, à décroître, à faire crever, comme le marché carbone. On pourrait, du même coup, supprimer le ministère de l'écologie dont les compétences usurpées concernent en réalité d'autres ministères (l'industrie, la santé, les transports). 13 milliards d'euros d'économies. La sécu et les retraites renflouées dans la foulée.

Fin de la séquence T'as-pas-vu-mon-nouvel-impôt-?, et début d'une période faste pour la France. La première depuis quarante ans. La première depuis le rapport Meadows.

EELV : Qu'ils s'en aillent !
Commenter cet article