Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'écologie dans les manuels scolaires : adieux la laïcité républicaine

par Erasmus Tharnaby

L'écologie dans les manuels scolaires : adieux la laïcité républicaine

La passe d'arme entre la ministre de l'éducation nationale et le papa François au sujet de la théorie du genre dans les manuels scolaires a quelque chose de cocasse : entre la ministre qui a beaucoup d'autres choses à se reprocher mais pas ça, et le pape qui raconte n'importe quoi sans se documenter, on assiste à un combat parfaitement ubuesque.

Passons sur la paranoïa des milieux anti-théorie du genre, tous positionnés à l'extrême-droite. Sans surprise, ils n'ont rien à dire sur les éléments de théorie écologiste tout à fait tendancieux présents dans les manuels scolaires. Pour ces tenants de la Manif pour tous, farouchement opposés à l'avortement, le malthusianisme parfois explicite ne les effraie pas. C'est tout à fait normal.

Comme il est aussi tout à fait normal que le pape, qui voit des queers partout, se soit rangé du côté des bons sentiments sur l'environnement.

C'est pourquoi Cécile Duflot ment effrontément quand elle prétend, comme encore hier soir au journal télévisé, que l'écologie se place du côté social et solidaire de l'échiquier politique. Elle connaît parfaitement les textes fondateurs de l'écologie, son histoire et les courants de pensée auxquels elle est redevable. Elle sait à quel forme de darwinisme social les théoriciens de l'écologie font référence. Et elle fait semblant d'ignorer à quel régime les citoyens sous le coup d'une politique municipale écolo sont soumis : flicage, fiscalité, chantage aux bons sentiments, chantage aux générations futures, etc.

Prétendre vouloir refonder une écologie sociale et solidaire revient à prétendre imaginer une xénophobie de gauche. C'est aussi absurde que cela.

Une pétition pour demander que les manuels scolaires soient purgés de la propagande écologiste devrait voir le jour.

Commenter cet article