Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aimé Césaire vs Claude Guéant

par Erasmus Tharnaby

publié dans Europe-Euxropo

Au sujet des propos répétés et assumés par le ministre de la République Claude Guéant, on ne peut que rappeler ces quelques lignes d'Aimé Césaire (Discours sur le colonialisme, 1955, p. 6) :

"Oui, il vaudrait la peine d'étudier, cliniquement, dans le détail, les démarches d'Hitler et de l'hitlérisme et de révéler au très distingué, très humaniste, très chrétien bourgeois du xxe siècle qu'il porte en lui un Hitler qui s’ignore, qu’Hitler l'habite, qu'Hitler est son démon, que s'il le vitupère, c'est par manque de logique, et qu'au fond, ce qu'il ne pardonne pas à Hitler, ce n'est pas le crime en soi, le crime contre l'homme, ce n'est pas l'humiliation de l'homme en soi, c'est le crime contre l'homme blanc, c'est l'humiliation de l'homme blanc, et d'avoir appliqué à l'Europe des procédés colonialistes dont ne relevaient jusqu'ici que les Arabes d'Algérie, les coolies de l’Inde et les nègres d'Afrique. Et c'est là le grand reproche que j'adresse au pseudo-humanisme : d'avoir trop longtemps rapetissé les droits de l'homme, d'en avoir eu, d'en avoir encore une conception étroite et parcellaire, partielle et partiale et, tout compte fait, sordidement raciste.

J'ai beaucoup parlé d'Hitler. C'est qu'il le mérite : il permet de voir gros et de saisir que la société capitaliste, à son stade actuel, est incapable de fonder un droit des gens, comme elle s'avère impuissante à fonder une morale individuelle. Qu'on le veuille ou non : au bout du cul-de-sac Europe, je veux dire l'Europe d'Adenauer, de Schuman, Bidault et quelques autres, il y a Hitler. Au bout du  capitalisme, désireux de se survivre, il y a Hitler. Au bout de  l'humanisme formel et du renoncement philosophique, il y a Hitler."

Commenter cet article

Emmanuel Renahy 10/02/2012 16:07

Le genre de texte qui plait ou peut plaire, mais dont on ne voit pas la concordance avec le sujet évoqué. Sauf à faire partie de ceux qui adorent l'amalgame, sauf à faire partie de ceux qui se
croient porteur de "la vérité" sans même se poser la question d'une simple position de bon sens que tout intellectuel ou honnête homme devrait concevoir. Et s'appuyer sur une mauvaise polémique
pour ressortir "ce genre" de stigmatisation quasi induite, n'est pas digne.

Erasmus Tharnaby 10/02/2012 17:01



Si vous ne comprenez pas ce texte et son rapport avec le sujet, je ne peux que vous inviter à le relire.


Les propos de Guéant ne forment pas une "mauvaise polémique". Ils sont, par nature, polémiques. Chercheriez-vous à minimiser ?


Quelle est donc votre "simple position de bon sens" ? Une évidence irréfutable ? Un dogme intangible ? Une lapalissade allant de soi ?


Vous sentez-vous stigmatisé, donc ? A quel sujet ?