Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nucléaire : les profiteurs de l'émotion

par Erasmus Tharnaby

publié dans France-Francio

Si une chose fait consensus parmi les responsables politiques, à la différence des irresponsables écologistes, c'est que la France n'est pas le Japon et que le risque nucléaire en France n'est pas un danger nucléaire. On attend encore un tsunami au large de La Hague, et les tremblements de terre dans la Touraine sont assez rares. L'Italie, par contre n'est pas dans la même situation comme le soulignait Allègre au JT d'avant-hier.

C'est la raison pour laquelle il est bien consternant de voir les médias français enfourcher, comme un seul homme, la monture emballée des écologistes, pris à leur propre piège de l'indécence et de la vacuité politique, comme Le Figaro qui publiait hier un papier sur les dangers de la radiation, histoire de mettre ses lecteurs à l'aise.

Le débat auquel on échappe curieusement concerne plutôt la place de l'Etat dans cette industrie. Est-ce si curieux que cela ?

Non bien sûr, puisque l'on sait que le WWF, fondé par de grands patrons qui faisaient des affaires en Afrique, et Greenpeace, proche du Sierra Club, ne sont pas exactement ce qu'on appelle des officines de gauche. Je vous renvoie aux pages de documentation de ce blog.

On peut tout de même se poser la question de savoir ce qui, depuis la privatisation de EDF (que  Sarkozy avait juré ne jamais réaliser), peut avoir changé dans les pratiques de sécurité, puisque l'on sait, par expérience, que la sécurité fait partie des victimes des privatisations, si cen'est immédiatement, au moins en période de crise et sur le long terme. Il n'y a qu'à voir l'état des chemins de fer anglais.

Il faut donc encore une fois refuser ce débat émotionnel et garder les vraies questions pour la suite.

Commenter cet article